Entre quatre murs

« Et que l’on estime perdue tout journée où l’on n’aura pas dansé au moins une fois » Friedrich Nietzche


Moïra Christiann est danseuse contemporaine à « l’Atlantique Ballet Contemporain », une formation préprofessionnelle de danseur interprète située à La Rochelle. Le 12 mars, comme toute la France, Moïra a écouté attentivement l’allocution du Président de la République. Elle était abattue lorsqu’elle a compris que ses cours, ses spectacles et interventions en public allaient inévitablement être annulés. Moïra fit le choix de me rejoindre à Perpignan.
Entre ces quatre murs, elle a appris à reconcevoir sa manière de danser. Pour une barre de danse classique en visioconférence ou un travail abdominal sur le tapis, elle a réaménagé l’appartement pour en faire son nouveau terrain de jeu. Lorsque nous sortions, tout était prétexte à danser. Et un contact régulier avec ses professeurs de danse et ses amis l’ont maintenue en éveil et lui on permit de garder son envie de danser intacte.


Les journées se ressemblent et Moïra réalise qu’il faudra redoubler d’effort pour ne pas perdre sa forme et participer à d’autres auditions et poursuivre sa carrière malgré ce bouleversement. bouleversement.

Entre quatre murs

« Et que l’on estime perdue tout journée où l’on n’aura pas dansé au moins une fois » Friedrich Nietzche


Moïra Christiann est danseuse contemporaine à « l’Atlantique Ballet Contemporain », une formation préprofessionnelle de danseur interprète située à La Rochelle. Le 12 mars, comme toute la France, Moïra a écouté attentivement l’allocution du Président de la République. Elle était abattue lorsqu’elle a compris que ses cours, ses spectacles et interventions en public allaient inévitablement être annulés. Moïra fit le choix de me rejoindre à Perpignan.
Entre ces quatre murs, elle a appris à reconcevoir sa manière de danser. Pour une barre de danse classique en visioconférence ou un travail abdominal sur le tapis, elle a réaménagé l’appartement pour en faire son nouveau terrain de jeu. Lorsque nous sortions, tout était prétexte à danser. Et un contact régulier avec ses professeurs de danse et ses amis l’ont maintenue en éveil et lui on permit de garder son envie de danser intacte.


Les journées se ressemblent et Moïra réalise qu’il faudra redoubler d’effort pour ne pas perdre sa forme et participer à d’autres auditions et poursuivre sa carrière malgré ce bouleversement. bouleversement.